Deux conceptions de la prison


« Sous prétexte que la prison ne devrait pas être un bagne à l’ancienne, on fait tout pour qu’elle ne ressemble plus à la prison. On plaide alors pour la réinsertion, en oubliant que celui qui a commis un crime ne doit pas seulement être mis à l’écart de la société, maxi qu’il doit payer pour ses actes, et que cela relève de la morale naturelle. »

« Par contre ce que je sais, c’est ceci : être condamné à une peine de prison revient à se voir interdir de sortir d’un périmètre carcéral restreint pendant un temps donné. E^tre condamné à une peine de prison n’équivaut pas à être interdit d’espérer, de rêver, de rire, d’éprouver des joies, des peurs, des émotions, de se sentir plus fort, plus digne, davantage capable quand on se croyait moins que rien. »

Je pense utiliser ce sujet d’actualité, dont les élèves auront sans doute entendu parler, en éducation civique de troisième à la rentrée, pour commencer l’année par une réflexion et une discussion qui nous amènera plus tard à évoquer l’abolition de la peine de mort.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s