Deux fragments d’oeuvres médiévales retrouvées dans une reliure du XVIe siècle

C’est d’abord un fragment d’un poème français sur Guillaume d’Orange, datant du XIIe siècle, a été retrouvé à la Bodleian Library d’Oxford dans la reliure d’un ouvrage publié en 1528, dans laquelle un bout de parchemin était coincé. Il s’agit d’un fragment de quarante-sept vers du cycle de chansons de geste médiéval sur Guillaume d’Orange, copie réalisée à la fin du XIIIe siècle. L’histoire relatée dans le poème se déroule au IXe siècle, sous le règne de Louis le Pieux, fils de Charlemagne.
En continuant de feuilleter l’ouvrage de 1528, la chercheuse Tamara Atkin est tombée sur un deuxième extrait d’œuvre célèbre, lui aussi caché dans la reliure. Il s’agissait d’un fragment de parchemin comportant un extrait du Roman de Tristan de Béroul, qui raconte une partie de l’histoire de Tristan et Iseult. Ce poème, daté du XIIe siècle lui aussi, est l’une des premières versions connues du roman médiéval. À ce jour, la seule autre copie de ce passage est un manuscrit incomplet du XIIIe siècle qui se trouve à la Bibliothèque nationale de France et dont celui découvert diffère significativement.
La présence de ces manuscrits contenant des poèmes français dans une reliure du XVIe siècle s’explique par leur recyclage, car les textes étaient alors considérés comme démodés.

D’après un article de Slate.fr

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s