Le plus ancien mémorial de guerre retrouvé est enseveli sous les flots

Le “Monument blanc”, situé dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie, près de la frontière avec la Turquie, pourrait être le plus ancien mémorial de guerre découvert à ce jour dans le monde selon une étude (en anglais) publiée le vendredi 28 mai dans la revue Antiquity.
Ce tumulus haut de 22 mètres et d’un diamètre de 100 mètres abrite des victimes d’un conflit, mortes au IIIe millénaire av. J.-C., soit à l’époque mésopotamienne. Ces victimes ont été honorées par l’érection d’un tumulus, tout comme nous le faisons aujourd’hui avec des monuments ou des plaques. Les fouilles du monument ont commencé en 1988 et se sont poursuivies pendant onze ans jusqu’à la construction d’un barrage sur l’Euphrate qui a submergé le site. L’étude présente le résultat de ces fouilles.

Une réponse sur « Le plus ancien mémorial de guerre retrouvé est enseveli sous les flots »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s