Hibernatus, le retour ?

Des fossiles découverts à la Sima de los Huesos, une grotte située au nord de l’Espagne, laissent penser à des chercheurs que les premiers Néandertaliens ralentissaient leur métabolisme et dormaient pendant des mois pour supporter le froid extrême des hivers, il y a des centaines de milliers d’années.
En effet, des lésions observées sur les squelettes découverts sont les mêmes que celles présentes sur les os des animaux qui hibernent, suggérant que leur croissance osseuse aurait ainsi été perturbée pendant plusieurs mois chaque année, en l’occurrence pendant les mois les plus froids.
Les auteurs de l’étude estiment que ces premiers humains se seraient donc trouvés « dans des états métaboliques qui les ont aidés à survivre pendant de longues périodes dans des conditions frigorifiques avec des réserves de nourriture limitées et suffisamment de réserves de graisse corporelle ».
De nombreux mammifères, y compris des primates, hibernent. C’est le cas par exemple des lémuriens et des galagos. La base génétique et la physiologie d’un tel hypométabolisme pourraient être préservées chez de nombreuses espèces de mammifères, y compris l’homme, estiment les chercheurs.

D’après un article du Monde.fr

Une réponse sur « Hibernatus, le retour ? »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s