Albert Londres raconte la Première Guerre mondiale

Pendant les premiers mois de la Grande Guerre, Albert Londres fut correspondant militaire sur le front français pour Le Petit Journal, l’occasion pour lui, selon une de ses formules, de  » porter la plume dans la plaie « . Il écrivit sur les soldats et les combats dans un style lyrique, où souffle un patriotisme cependant lucide. Les éditions  Autrement Dit propose une quinzaine de ses chroniques dans un CD dont certaines sont directement utilisables en troisième ou en première.

Une réponse sur « Albert Londres raconte la Première Guerre mondiale »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s