Réouverture de l’un des plus vieux musées de France

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Capture d_écran 2018-11-02 à 14.41.36

Après quatre années de fermeture pour des travaux de rénovation, le musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon ouvre à nouveau ses portes au public à partir du 16 novembre prochain.
Ce musée est l’un des plus anciens musées publics de France puisqu’il a été créé en 1694, près d’un siècle avant le Musée du Louvre. L’abbé Boisot légua en effet sa collection de 246 manuscrits, 2247 livres et imprimés, 2300 médailles ainsi que onze tableaux et quatre bustes au couvent bénédictin de la ville appelé Saint-Vincent, à condition que les objets soient accessibles au public deux fois par semaine. Cette « bibliothèque-musée Boisot » fut fréquentée durant tout le XVIIIe siècle et la collection fut par la suite enrichie par les confiscations révolutionnaires et trois autres donations importantes entre 1819 et 1960.

Le musée des beaux-art est aujourd’hui situé au centre-ville dans l’ancienne halle aux grains, édifiée de 1834 à 1842. La ville décida d’installer en 1843 le musée dans l’étage du bâtiment ainsi que l’école des beaux-arts et une salle de concert. Puis au fil des donations, le musée s’étendit pour finir par utiliser tout l’édifice dès la fin du XIXe siècle.

Capture d_écran 2018-11-02 à 14.14.50
Vue axonométrique du musée et de son agrandissement de la fin des années 60

Devenu trop exigu après la dernière donation, le musée fut réaménagé une première entre 1967 et 1970 par l’ajout d’une structure en béton brut composée de plans inclinés dans la cour intérieure, indépendante du reste du bâtiment.
La dernière rénovation, entamée en 2013, répond aux objectifs suivants:
– l’augmentation de la surface totale d’exposition de 2380 m2 à 3710 m2. De nombreuses œuvres, placées jusqu’ici en réserve faute d’espace, pourront être présentées au public. Cela implique la création de 2 nouvelles salles au 1er étage et la valorisation de l’espace dédié aux collections archéologiques au rez-de-chaussée.
– donner une cohérence accrue du circuit de visite : le fait d’ouvrir l’aile rue Courbet au rez-de-chaussée, ainsi que l’ensemble de la surface du 1er étage et le dernier niveau permettra aux visiteurs de déambuler sans discontinuité ni rupture dans un tour complet et fluide du musée.
– la création d’un espace dédié à des ateliers pédagogiques au rez-de-chaussée.
– une adaptation complète de l’accessibilité du musée aux personnes handicapées.
Vous trouverez plus d’information sur l’histoire et l’évolution du musée ici.

Une réponse sur « Réouverture de l’un des plus vieux musées de France »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s