Inondations meurtrières au Japon

35a8a9680f136be122e36da69a5b8506

Au moins 179 personnes sont mortes entre vendredi 6 et lundi 9 juillet après des pluies exceptionnelles (un mètre de précipitation en moins de soixante-douze heures) qui ont ravagé les provinces d’Hiroshima, Ehime, Yamaguchi, Gifu, Okayama ou encore Kyoto. Lorsque l’ordre d’évacuation est arrivé, il était déjà trop tard. L’eau est montée si vite jusqu’au premier étage de leur maison que les habitants de nombreuses localités de l’ouest du Japon n’ont eu d’autre choix que de se réfugier sur les toits.
L’ampleur du sinistre s’explique en partie par la structure de l’habitat au Japon. Les maisons sont en bois, parfois construites à flanc de montagne et donc à la merci des glissements de terrain. De nombreuses maisons se trouvent également  près des cours d’eau, en zone inondable.
L’an dernier, à la même date, de violentes inondations dans le sud du Japon avaient déjà fait plusieurs dizaines de morts et de disparus.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s