Le corps d’un soldat français mort en Algérie en 1956 a été rapatrié

Les autorités algériennes ont accepté en juin le rapatriement de la dépouille d’un sergent français, tué en 1956 lors du conflit pour l’indépendance de l’Algérie et inhumé au cimetière national militaire du Petit Lac à Oran . Ce n’était pas arrivé depuis la fin du conflit en 1962 et c’est le résultat d’un combat de plus de 20 ans pour sa famille.
De 1954 à 1962, selon les chiffres officiels de l’armée française, plus de 20 000 soldats sont morts lors des combats ou attentats et environ 400 seraient inhumés en Algérie.

D’après un article du Figaro.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s