Un texte symbolique sur les armes nucléaires

Un projet de traité sur l’interdiction des armes nucléaires a été adopté à l’ONU, vendredi 7 juillet, par 122 pays sur 192.
Le texte de dix pages sera ouvert à la ratification le 20 septembre prochain et entrera en vigueur si au moins cinquante pays le signent. Fondé sur un argument moral – l’emploi de l’arme atomique aurait des « conséquences catastrophiques sur le plan humanitaire » –, il espère mettre les armes nucléaires hors la loi comme le sont les armes biologiques depuis 1972, et les armes chimiques depuis 1993 (avec les résultats que l’on sait…).
L’initiative a été portée par un consortium d’ONG rassemblées dans la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Les ONG soulignent par ailleurs que le texte crée des obligations pour soutenir les victimes de l’utilisation d’armes nucléaires et des essais, et pour réhabiliter les dommages environnementaux causés par ces armes.
Parmi les États qui ont été très actifs pour défendre le texte, on trouve l’Autriche, le Brésil, le Mexique, l’Afrique du Sud, la Suède, l’Irlande et la Nouvelle-Zélande. Mais aucun des neuf pays détenteurs de la bombe, à savoir les six États dotés au sens des traités internationaux (États-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Chine et Inde), auxquels s’ajoutent les États non déclarés (Pakistan, Israël et Corée du Nord), n’a participé aux négociations. Cette absence vide en réalité le nouveau texte de toute portée réelle. Le Japon, seul pays victime de frappes nucléaires, n’a pas non plus participé aux négociations.

D’après un article du Monde.fr

2 thoughts on “Un texte symbolique sur les armes nucléaires”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s