Le Venezuela s’enfonce toujours plus dans la dictature

Je n’avais pas beaucoup d’espoir qu’après la mort du dictateur Hugo Chavez (en 2013), le Venezuela accède à la démocratie, mais la présidence de Maduro semble s’annoncer pire encore.
Les adversaires du président Maduro le rendent responsable de l’effondrement économique du pays et l’accusent de vouloir confisquer le pouvoir, notamment avec son projet controversé de réforme de la Constitution. Ils dénoncent aussi une répression « sauvage » de la police et de l’armée lors des manifestations qui durent maintenant depuis deux mois et qui a fait au moins 66 victimes.
Reconnaissant hypocritement pour la première fois des abus commis par les militaires, le ministre de la défense Vladimir Padrino Lopez a lancé mardi soir : « Je ne veux pas voir un garde national de plus en train de commettre des atrocités dans la rue. »
Il réagissait ainsi à la diffusion lundi de vidéos sur les réseaux sociaux montrant policiers et militaires en train d’agresser et de voler les effets personnels de plusieurs manifestants appréhendés lors des défilés.

D’après un article du Monde.fr

Le silence de l’ONU sur le sujet est assez assourdissant.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s