J’en parlais de 16h à 17h avec les troisièmes…

Nous évoquions en éducation civique le parcours de la loi et donc le rôle des députés. J’ai expliqué cet après -midi l’assiduité relative de nombre de député et voici que le blog Les décodeurs publient un article sur le travail d’Edouard Philippe, le nouveau premier ministre, comme député.
Le travail de député ne se limite pas aux vote des lois. Participation aux commissions parlementaires, questions orales et écrites, propositions d’amendements font aussi partie du quotidien des 577 représentants des citoyens à l’assemblée.
Les chiffres du député Edouard Philippe le situent plutôt dans le bas du classement. En termes de présence, le député Les Républicains de la septième circonscription de Seine-Maritime, également maire du Havre, a été en commission et/ou a pris la parole dans l’hémicycle 113 semaines sur les 204 que comptait son mandat.
Même constat quant aux jours de présence en commission. Membre de la commission des lois, M. Philippe a également participé à des réunions de la commission de la défense et de celle du développement durable. Au total, il s’est rendu 124 jours aux réunions de travail, alors que la médiane de la présence des députés en commission est de 192 jours (c’est-à-dire que la moitié des députés ont été en commission moins de 192 jours tandis que l’autre moitié a été présente plus de 192 jours).
Dans son travail parlementaire effectif, le maire du Havre se retrouve également dans les rangs des mauvais élèves du Parlement. Que ce soit en nombre d’interventions en commission ou dans l’hémicycle, en nombre d’amendements proposés ou de questions orales posées, Edouard Philippe se trouve toujours en deçà de la médiane de ses collègues députés.
Un seul critère le situe au-dessus de la médiane : le nouveau premier ministre a apposé son nom sur 1835 amendements contre 1597 pour la médiane de députés. Mais attention, il ne s’agit pas du nombre d’amendements déposés par le député lui-même mais du total de ceux sur lesquels il a rejoint d’autres de ses camarades.

Autre information intéressante, comment Edouard Philippe a-t-il voté au sujet des différentes lois du quinquennat qui vient de s’achever ?
Il s’est abstenu dans le vote sur la loi pour l’égalité hommes – femmes de 2014 ainsi qu’à propos de la loi sur le mariage pour tous.
Il a voté contre la loi de transparence et la moralisation de la vie publique. Adoptée en 2013, cette loi a créé la Haute autorité de la transparence de la vie publique et la peine d’inéligibilité de dix ans pour les élus et ministres condamnés pour corruption, trafic d’influence, fraude électorale ou fiscale. Il a également voté contre la loi de 2014 sur le non cumul des mandats et contre la loi sur la transition énergétique.

Je ne suis pas convaincu par le choix de ce premier ministre, même intérimaire…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s