L’école en Algérie française, l’Algérie à l’école

expo_ecole_en_algerie_francaise2-2991831

18F3a7cg7LuL2ImkU3-FK1EVYV4@700x394
Une vue de l’exposition (photo Stéphanie Péron)

Deux photos de classe du début du XXe siècle permettent d’illustrer la réalité du système scolaire dans l’Algérie française. Le premier cliché présentant des enfants européens confortablement installés derrière leur pupitre en bois tranche avec celui d’une classe indigène encadrée par un professeur debout, en train de faire cours à une cinquantaine d’élèves indigènes regroupés autour de lui, et contraints de se partager un manuel pour deux.

suma05_moulinf
École de jeunes filles en Algérie, photographie de  Félix Moulin  en 1856

L’exposition « L’école en Algérie, l’Algérie à l’école » visible jusqu’au 2 avril 2018 au Musée national de l’éducation, à Rouen, présente le dualisme du système scolaire pendant la période coloniale et les marques laissées par cette époque sur le système algérien actuel.
L’histoire de l’école dans l’Algérie française est celle d’une cohabitation entre deux méthodes d’enseignement n’ayant jamais réellement fusionné, nées du refus de rendre l’école obligatoire pour les enfants musulmans sur le sol algérien (en 1940, seuls 10 % des enfants musulmans algériens étaient scolarisés dans l’école de la République. En 1954, ils étaient 15 %).
Au début du xxe siècle de nombreux libéraux français, enseignants et nationalistes algériens modérés, réclamaient pourtant l’octroi de plus de droits aux Algériens musulmans afin de lutter notamment contre les yaouleds – « les enfants de la rue », non scolarisés, qui peuplaient les villes algériennes. L’unité des deux enseignements n’a été réalisé qu’en 1949, bien trop tardivement et de manière trop inégalitaire pour produire des résultats (en 1962, 50% des enfants musulmans sont scolarisés).
Pourtant, sous la IIIe République, l’Algérie occupa une place croissante dans l’éducation des enfants en métropole. Dans ses habits de colonisatrice, la France abreuvait ses élèves de discours louant les joyaux de cette « autre France ».

le-terme-colonial-d-assimilation-est-extremement-agressif-envers-les-migrants-didier-daeninckx-l-auteur-de-l-ecole-des-colonies,M271255

5035559_3_f03a_une-classe-dans-la-casbah-d-alger-en_5f9b78f425d996a313674a03ec08a841
Une classe dans la Casbah d’Alger, en décembre 2006. CRÉDITS : ZOHRA BENSEMRA/REUTERS

One thought on “L’école en Algérie française, l’Algérie à l’école”

  1. Ping : 4e | Pearltrees

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s