Les chantiers de la jeunesse dans la France de Vichy

Après la défaite de 1940, le maréchal Pétain a créé en zone libre les Chantiers de la jeunesse française, un service civique obligatoire de huit mois pour remplacer le service militaire, désormais interdit par les Allemands.
Des volontaires venus de la zone occupée, sélectionnés sur dossier, sont autorisés à y participer. L’un d’eux, Jean Sarda, venu de Rouen et engagé en juillet 1942, immortalisa avec son appareil photo le quotidien des CJF.
Ce documentaire d’Arte est encore visible quelques jour sur Arte 7+.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s