De l’Europe à géométrie variable à l’Europe différenciée

Un mini-sommet européen a été convoqué par François Hollande au Château de Versailles. Le président de la République y a reçu l’Allemande Angela Merkel, l’Italien Paolo Gentiloni et l’Espagnol Mariano Rajoy. Les dirigeants des quatre pays les plus peuplés de la zone euro veulent tracer des pistes pour l’avenir de l’Europe, avec pour hypothèse privilégiée une Union européenne à plusieurs vitesses.
L’Europe différenciée est une idée qui s’impose selon François Hollande et il l’explique dans une interview publiée ce lundi dans six journaux européens (Süddeutsche Zeitung, La Stampa, The Guardian, La VanguardiaGazeta Wyborcza et Le Monde).
« L’Europe à 27 ne peut plus être l’Europe uniforme à 27. Longtemps, cette idée d’une Europe différenciée, avec des vitesses différentes, des rythmes distincts pour progresser, a suscité beaucoup de résistance. Mais aujourd’hui, c’est une idée qui s’impose. Sinon, c’est l’Europe qui explose »
L’Europe à plusieurs vitesses se dessine donc avec un renforcement de la coopération de groupes de pays dans certains domaines, comme celui de la défense. François Hollande y voit un moyen de relancer l’Union européenne.
Si La France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne sont favorables à ce scénario d’une Europe à plusieurs vitesses, certains États de l’est de l’Europe préfèreraient le retour à un simple marché commun, d’où le risque d’une cassure entre l’Ouest et l’Est de l’UE.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s