Le discours d’investiture de Donald Trump

« Monsieur le président de la Cour suprême, Monsieur les présidents Carter, Bush, Clinton, Obama, mes concitoyens américains et le peuple du monde, merci.
Nous, les citoyens américains, nous sommes unis dans un effort collectif pour reconstruire notre pays. Ensemble nous déterminerons la trajectoire de notre pays et du monde pour de nombreuses années à venir.
Nous aurons des défis, des difficultés, mais nous ferons ce travail jusqu’au bout. Tous les quatre ans nous nous réunissons sur ces marches pour assurer la transition du pouvoir. A Barack Obama et Michelle Obama, merci pour votre aide durant cette transition. Vous avez été formidables.
Cette cérémonie a un sens très particulier car il ne s’agit pas seulement de transférer le pouvoir d’une personne à une autre. Nous transférons le pouvoir de Washington DC au peuple des États-Unis.
Le peuple a payé le prix d’un pouvoir confisqué par une petite élite à Washington qui a pu profiter des ors de la République alors que le peuple en a fait les frais. Les politiciens prospèrent mais les emplois disparaissent et les usines ferment (…) Leurs victoires ne furent pas les vôtres. Leurs triomphes ne furent pas les vôtres.
Tout cela va changer à partir de maintenant. Ce moment est votre moment, il vous appartient. Il appartient à tous ceux qui sont réunis ici et à tous ceux qui nous regardent partout en Amérique. C’est votre jour, ceci est votre célébration et ce pays est votre pays. Ce qui compte vraiment, ce n’est pas qui contrôle le gouvernement, mais si le gouvernement est entre les mains du peuple américain.
Le 20 janvier 2017 sera le jour où le peuple sera redevenu le chef de ce pays. Les laissés-pour-compte de ce pays ne seront plus oubliés. Tout le monde vous écoute désormais. Vous êtes venus par millions pour joindre un mouvement historique et inédit dans l’histoire de notre planète.
Au centre de ce mouvement il y a la conviction qu’une grande nation doit servir ses citoyens, donner des écoles à ses enfants, des emplois, de la sécurité, et du travail à ses citoyens. Ce sont là des aspirations raisonnables d’un peuple épris de droiture. Mais pour trop de citoyens ces espoirs sont vains.
Des mères et des enfants sont piégés par la pauvreté dans nos villes, notre système éducatif manque d’argent, la criminalité, les gangs ont privé notre pays de son immense potentiel. Ce carnage américain s’arrête ici et maintenant. Nous sommes une nation et leur souffrance est notre souffrance, leurs rêves sont nos rêves, leurs succès seront les nôtres. Nous avons un cœur et une destinée en commun. Le serment que je prête aujourd’hui est un serment d’allégeance à tous les Américains.
Pendant des décennies nous avons été dépourvus de notre industrie, nous avons payé les armées d’autres pays, nous avons dépensé des fortunes à l’étranger alors que des Américains souffraient. Nous avons dépensé des millions de dollars à l’étranger alors que notre pays s’est délité au fil des années. Nous avons rendu d’autres pays riches (…) Une à une les usines ont fermé, des milliers de travailleurs américains ont été laissés sur le carreau. (…) Mais ça, c’est le passé, et maintenant, nous sommes résolument tournés vers l’avenir.
Nous sommes réunis ici et nous allons émettre un décret qui retentit dans toutes les villes du monde. A partir de ce jour, une nouvelle vision va gouverner notre pays. A partir de ce jour, ce sera seulement “l’Amérique d’abord”. Toutes les décisions sur le commerce, la fiscalité, les taxes, l’immigration, les affaires étrangères (…) seront prises au bénéfice des Américains. Nous devons protéger nos frontières de ceux qui volent nos entreprises et nos emplois.
Je me battrai pour vous de toutes mes forces et jamais je ne vous décevrai. L’Amérique va commencer à vaincre à nouveau, à vaincre comme jamais avant. Nous allons ramener notre travail, nos frontières, notre richesse, nos rêves. Nous allons construire d’autres routes, autoroutes, ponts, aéroports, rails. Nous allons reconstruire notre pays.
Nous obéirons à deux règles : l’Amérique grande, et l’Amérique plus grande encore. Nous ne voulons pas imposer notre mode de vie aux autres mais nous voulons être un exemple.
Nous unirons le monde civilisé contre l’islam radical que nous éradiquerons de la face de la terre. Notre loyauté à l’égard de notre propre pays nous permettra de redécouvrir notre loyauté envers les autres. Quand vous ouvrez votre cœur au patriotisme, il n’y a pas de place pour les préjugés.
La Bible nous dit à quel point il est bon pour les hommes de vivre dans l’unité et dans l’harmonie. il faut toujours rechercher la solidarité.
Quand l’Amérique s’unit, elle est impossible à arrêter. N’ayez crainte, nous sommes protégés et nous serons toujours protégés par les nombreux hommes et femmes de notre armée, et surtout nous serons protégés par Dieu.
Nous devons penser grand et rêver encore plus grand. En Amérique nous pensons qu’une nation ne peut vivre que tant qu’elle prospère. Nous n’accepterons plus les politiciens qui parlent et ne font rien, qui se plaignent et ne font rien pour que la situation change.
L’époque de la parlotte est finie, maintenant arrive l’heure de l’action. N’autorisez personne à vous dire que ce n’est pas possible. Aucun défi ne peut résister à l’Amérique. Nous n’échouerons pas. Notre pays prospèrera.
Nous sommes au seuil d’un millénaire, une nouvelle ère s’ouvre, qui devra nous permettre de voir plus loin. Que nous soyons Blancs ou Noirs, nous avons tous le même sang de patriotes. Nous saluons tous le même grand drapeau américain. Peu importe que les hommes soient nés à Detroit ou dans le Nebraska, ils regardent le même horizon, le même ciel et c’est le même espoir de vie qui leur est insufflé par le créateur de nous tous (…)
A tous les Américains, de chaque ville, d’une montagne à l’autre, vous ne serez plus jamais ignorés. Vos voix, vos espoirs et vos rêves définiront la destinée de l’Amérique. et votre courage et votre bonté nous guideront le long de la route, ensemble. Nous rendrons l’Amérique forte, riche, et grande à nouveau.
Merci, Dieu vous bénisse, Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique.« 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s