Une formalisation du bidouillage ?

L’enseignement dit « explicite » se définit comme un enseignement direct et structuré, fortement guidé par l’enseignant, qui vise l’efficacité. Il est conçu aussi bien comme une transmission de savoirs que l’acquisition d’habiletés et de compétences par l’élève. Pour cela, il tente de réaliser un  équilibre entre le « Teaching » et le « Learning ».
Formalisé en 1976 par Barack Rosenshine, chercheur en psychologie cognitive à l’Université d’Urbana-Champaign en Illinois et plus récemment par les chercheurs canadiens Clermont Gauthier, Steve Bissonnette et Mario Richard, ce « courant pédagogique » s’appuie sur des résultats de recherches à grande échelle, sur l’observation des pratiques d’enseignement efficaces ainsi que sur les principes cognitifs mis en évidence par les sciences cognitives.
L’APPex, une association française voulant promouvoir cette « pédagogie » semble plutôt tournée vers le cycle 3.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s