Quand la République Démocratique Allemande importait ses propres produits !

A l’époque de la guerre froide, il était presque impossible aux habitants de la RDA de se procurer les produits qui symbolisaient la décadence de l’Occident capitaliste aux yeux de la dictature communiste en RDA. Il fallait donc compter sur la générosité des proches vivant de l’autre côté du rideau de fer pour obtenir un disque de rock ou une paire de collants en nylon par exemple. Mais il fallait aussi avoir de la chance, car une grande partie des colis qui arrivaient de l’Ouest étaient confisqués par la douane est-allemande.
Plus simplement, on pouvait passer commande grâce au catalogue «Genex» (abréviation de Geschenkdienst- und Kleinexporte). Fondée en 1956, cette entreprise de vente par correspondance s’adressait exclusivement aux Allemands de l’Ouest qui avaient des proches à l’Est et qui souhaitaient leur faire des cadeaux. Les citoyens d’ex-RDA n’y avaient pas accès directement. `
Étant donné que le commerce par correspondance entre la RFA et la RDA était impossible sur un plan juridique comme idéologique, deux entreprises avaient été mises en place au Danemark et en Suisse pour faire lien. Elles prenaient les commandes de la RFA, en marks de l’ouest, car en autorisant ce commerce, le but de la RDA était d’assainir le budget de l’État avec des devises de l’Ouest.

Mais la quasi-totalité des produits du catalogue était cependant fabriquée en RDA, même si les autorités autorisèrent quelques petits compromis idéologiques, allant jusqu’à proposer des voitures de marque BMW et Ford. On pouvait offrir à ses proches des boîtes de chocolats, des pyjamas et des grille-pains made in RDA, mais également, à condition d’avoir les moyens, leur offrir un poste de télévision en couleur, une piscine pour leur jardin, une cabine de sauna privée, des voyages (dans le bloc de l’est uniquement !) voire une maison préfabriquée.

Genex Urlaub 1978
En important des biens produits dans son propre pays en les vendant beaucoup plus cher qu’à l’intérieur du pays ( le modèle de voiture Wartburg de Luxe coûtait en 1966 environ 17 000 ostmarks, soit 4200 D-marks, mais elle était vendue 7315 D-marks sur catalogue), la dictature est-allemande réalisa d’énormes profits. Entre 1971 et 1981, par exemple, des commandes d’un volume de 1,4 milliards de D-marks ont été réalisées.
Le catalogue Genex est un exemple de l’hypocrisie du système communiste de l’époque qui créait un fossé entre les citoyens qui avaient de la famille à l’ouest et ceux qui n’en avaient pas, entre les plus riches et les plus pauvres : les produits commandés via Genex, fabriqués en RDA, étaient livrés en à peine quelques semaines. Un délai qui était exceptionnel dans un pays continuellement confronté à la pénurie de marchandises, et qui eu donc pour conséquence d’augmenter considérablement les délais d’attente des produits qui étaient achetés directement en RDA. En 1966, une voiture Wartburg sur cinq était réservée pour le commerce Genex. Ceux qui avaient la chance d’avoir des proches à l’Ouest qui leur avaient offert la voiture par le biais de Genex pouvaient aller chercher leur Wartburg neuve quelques semaines plus tard. Le reste de la population de RDA devait lui attendre au moins douze ans pour avoir la voiture…
Ce système était également une mine d’or de renseignement pour la Stasi qui, à compter de 1962, se mit à contrôler systématiquement les expéditeurs et les destinataires des cadeaux de luxe du catalogue.

D’après un article de Slate.fr et du Spiegel.

One thought on “Quand la République Démocratique Allemande importait ses propres produits !”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s