C’est beau le sport !

mde2235482016english
Le décor officiel…

Selon un rapport d’Amnesty International (en anglais), plus de cent ouvriers immigrés participant à la construction d’un des stades de la Coupe du monde de football au Qatar ont souffert d’abus flagrants et systématiques, y compris de travail forcé (sur 234 interrogés !).
Ces hommes sont venus principalement du Bangladesh, d’Inde et du Népal pour travailler à la construction des infrastructures pour la coupe du monde de 2022. 228 de ces hommes ont assuré que leurs salaires étaient inférieurs à ce qu’on leur avait promis avant de partir au Qatar. mais Nnombre d’entre eux n’ont eu d’autre choix que d’accepter car ils s’étaient endettés, parfois à hauteur de 4300 dollars, pour entrer dans le Golfe. D’autres n’ont pas été payés pendant des mois et ont été hébergés dans des conditions indignes.

La plupart de ces travailleurs ont par ailleurs vu leurs passeports confisqués, en violation de la loi qatarie. Sept ont même été empêchés de rentrer chez eux pour aider leurs familles après le séisme meurtrier d’avril 2015 au Népal.
Le Qatar a dénoncé le rapport d’Amnesty, dont les affirmations projettent une image trompeuse selon les autorités…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s