Mort d’une chanteuse des années 30 et 40.

649_001

Thérèse Gendebien, connue sous le nom de scène de Léo Marjane, a enregistré plus de 180 chansons entre 1932 et le milieu des années 1950.
En 1937, elle enregistra son premier grand succès, La Chapelle au clair de lune.

Après avoir sillonné les États-Unis pendant cinq ans, elle fit partie des rares à introduire le jazz en France.
De retour en France, elle devint l’une des grandes vedettes de la France occupée. En 1941, elle connut notamment un immense succès avec Seule ce soir, devenue la chanson des femmes de prisonniers.

A la libération, on lui reprocha cependant d’avoir chanté devant les Allemands et on lui fit un procès ! Voici comment elle en parlait en 2012 ,lors d’un entretien pour Le Point : « J’étais connue, célèbre, il était inévitable que j’aie beaucoup d’ennemis. Les Français ont eu honte d’eux-mêmes alors ils en ont voulu à ceux qui étaient sur le devant de la scène. »
Elle s’exila aux États-Unis pour plusieurs années car en France, elle était frappée d’interdiction de travailler dans les années qui suivirent la guerre, alors que ses disques continuaient de plaire en Amérique. A son retour, elle enregistra encore quelques titres avec des artistes appelés à devenir célèbres comme Charles Aznavour, Léo Ferré ou encore Gilbert Bécaud avant de quitter la scène au milieu des années 50.

Léo Marjane est morte ce dimanche 18 décembre à l’âge de 104 ans.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s