Propos ignobles et volonté peu réaliste

Si certains s’attaquent aux professeurs dans leur programme pour la présidentielle, d’autres s’en prennent aux élèves… Pour réaliser des économies dans le budget de l’État, Madame Le Pen propose de réduire le gaspillage. Par exemple, l’accès à l’enseignement scolaire gratuit pour les enfants de ressortissants étrangers.
« Je n’ai rien contre les étrangers, mais je leur dis: Si vous venez dans notre pays, ne vous attendez pas à ce que vous soyez pris en charge, à être soignés, que vos enfants soient éduqués gratuitement, maintenant c’est terminé, c’est la fin de la récréation !« , a – t’elle d’abord élégamment déclaré avant de préciser : « Je souhaite la fin de la scolarisation automatique et gratuite pour les enfants de clandestins. Et pour les étrangers en situation régulière, il me semble normal que l’accès à la gratuité de l’école ne soit autorisé qu’après un délai de carence, au cours duquel, s’ils travaillent, ils auront cotisé« .
Elle a même précisé que les enfants de parents étrangers arrivés récemment en France pourraient devoir verser une contribution pour pouvoir scolariser leurs enfants dans le public. Selon elle, c’est l’ensemble de l’accès aux services publics gratuits en France qui devraient être soumis à ce système.
« La France a été trop généreuse. Il est normal que la solidarité nationale et l’accès à la gratuité soient d’abord réservés aux Français qui la payent, et dont les parents ont aussi payé toute leur vie« , a-t-elle tenté de justifier.

Madame Le Pen semble ignorer ou fait semblant d’ignorer que la loi française oblige cependant à ce que tous les enfants puissent avoir accès à une éducation gratuite, quelle que soit la situation administrative de leurs parents. De même que plusieurs traités internationaux ratifiés par la France : l’article 26 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, l’article 28 de la Convention internationale relative aux Droits de l’Enfant, l’article 2 du protocole additionnel de la Convention européenne des Droits de l’Homme et l’article L131-1 du Code de l’Éducation.

D’après un article du Figaro.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s