Une bande dessinée archéologique

aqui-couverture

Médiolanum Santonum (Saintes), 1er siècle ap J-C : sur les berges de la Carantanò, Marcus et ses parents mènent une vie prospère, grâce à l’entreprise familiale de transport fluvial ; hélas , le jeune garçon va s’aperçevoir que le nouvel associé romain de son père est impliqué dans une série de cambriolages, et qu’il compte sur les chalands de la famille pour transporter son butin en cachette…
Cette bande dessinée, accompagnée d’un carnet de fouilles archéologiques, est l’occasion de découvrir les habitudes alimentaires, vestimentaires, les croyance, les activités et les moyens techniques des gallo-romains en une soixantaine de pages.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s