« Si je n’avais qu’un seul regard à poser sur le monde, ce serait sur Istanbul » (Lamartine)

Dans le cadre du cours de 4e sur les espaces et paysages de l’urbanisation, je vais travailler sur Istanbul. Ma collègue de lettres va demander aux élèves de rédiger une déambulation poétique dans la ville que j’aurai au préalable présentée en cours.

Oui, mais comment ? Après avoir pris appui sur le texte trouvé ici, j’aimerai faire construire un croquis de la ville à partir d’extraits de textes littéraires, mais ce n’est pas simple. Les trois ouvrages ci-dessous sont sans doute plus accessibles que ceux présentés en début d’article.

Il y a évidemment d’autres manières d’aborder la ville.

net-istanbul

istanbul-825x1024

Lors de ma visite de l’exposition Mutations urbaines à la Cité des sciences, j’ai découvert le travail d’Armelle Caron et ses « villes rangées ». Elle a travaillé sur Istanbul, mais sur une partie de la ville seulement. Même chose pour son travail « Les villes en creux ». C’est intéressant, mais peu exploitable.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s