Une pièce romaine

Je viens d’acquérir cette pièce. Ce n’est pas le bon Trajan, mais c’est intéressant tout de même. Elle va rejoindre ma collection de pièce à montrer aux élèves (ici, ici et ).

capture-decran-2016-10-20-a-09-33-40

Le sesterce en laiton valant un quart de denier est, avec son diamètre d’environ 33 mm, la monnaie reine de l’époque. L’avers (côté face) représente la plupart du temps l’effigie de l’empereur régnant à l’époque de l’émission de la monnaie. Les revers des monnaies sont l’occasion de faire de la propagande : ils célèbrent les victoires et les conquêtes des empereurs, ils représentent des dieux, des déesses, des allégories symbolisant des qualités associées à l’empereur, des monuments, des provinces personnifiées, des animaux.

Le portrait sur l’avers est celui de l’empereur Trajan Dèce. Le buste présente l’empereur portant une couronne de laurier et une cuirasse (lorica) vue de trois quarts en arrière ornée d’une décoration sur l’épaulière.
Titulature avers : IMP TRAIANVS DECIVS AVG .
Traduction avers : “Imperator Traianus Decius Augustus”, (L’empereur Trajan Dèce auguste) .
Titulature revers : P M S – CO-L VIM// AN XII .
Au revers, une allégorie de la province de Mésie se tient debout, tournée à gauche, brandissant une branche d’olivier de la main droite et tenant un globe de la main gauche. Elle est entourée à gauche par un taureau et un lion à droite, les emblèmes des Légions VII (taureau) et IV (lion).
Traduction revers : “Provinciæ Moesiæ Superioris Colonia Viminacium/ anno duodecimum”, (Province de Mésie Supérieure colonie de Viminacium/ douzième année) .

Caius Messius Quintus Traianus Decius est né en 201 en Pannonie inférieure. Après une brillante carrière qui lui ouvrit les portes du Sénat, il fut nommé gouverneur de Mésie inférieure sous le règne d’Alexandre Sévère. En 249, à la fin du règne de l’empereur Philippe, il fut proclamé auguste malgré son refus suite ses victoires sur le Danube contre les barbares . Marchant contre lui avec leurs légions, Philippe et son fils trouvèrent la mort dans une bataille qui eu lieu près de Vérone. Dèce joignit alors à son nom celui, prestigieux, de Trajan. Après un bref passage à Rome, Dèce se rendit sur le limes danubien qui, déserté, avait laissé entrer des Goths qui ravageaient les provinces danubiennes dont l’empereur était originaire. Il ne parvint cependant pas à endiguer l’invasion. À partir de 250, un nouveau fléau ravagea l’Empire : une épidémie de peste qui décima population et troupeaux et affaiblit encore le limes. L’empereur entama alors une persécution contre les chrétiens en 250. L’année suivante, il se porta de nouveau sur le limes, battit les Goths, mais il trouva la mort au combat contre les Barbares.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s