Une preuve d’un contact entre l’Europe et la Chine au IIIe siècle avant J.C ?

photographie-ac3a9rienne-du-mausolc3a9-de-qin-shi-huang-source-tout-sur-google-earth
Le site vue du ciel
MQ25_003som.indd
Des explications
img5
une vue des soldats

Les 8000 statues, qui gardent le mausolée du premier empereur de Chine (un complexe funéraire de 61km²,200 fois plus grand que la Vallée des Rois en Egypte) auraient été produites sous la direction d’un sculpteur européen qui travaillait avec les ouvriers locaux sur le site (L’armée aurait monopolisé 700 000 ouvriers sur 38 ans) et qui puisa son influence dans la Grèce antique. Les guerriers en terre cuite sont en effet à l’échelle 1:1 alors qu’aucune tradition de construction de statues de taille humaine n’a été identifié en Chine auparavant. Les acrobates et les sculptures en bronze également trouvés sur le site pourraient avoir été inspirés par les sculptures et l’art grecs.
Cette hypothèse prend sa source dans la découverte d’ADN mitochondrial spécifiquement européen. Lors de la fouille d’un four à briques et tuiles situé à 50 m du mausolée, une fosse contenant les ossements de 21 personnes différentes fut découverte, dont l’une révéla des traits génétiques européens.
Il s’agirait de la preuve que des contacts étroits existaient entre le Premier Empereur de Chine et l’Occident avant l’ouverture officielle de la Route de la Soie, bien plus tôt qu’on ne le pensait auparavant.

D’après un article du blog Les découvertes archéologiques.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s