On reparle de la maîtrise de la langue française

Dans un entretien au Figaro, pour lequel cela semble décidément un sujet important, l’écrivain Jean-Michel Delacomptée (que je ne connaissais pas du tout) revient sur la nécessité de bien maîtriser la langue française.

Jean-Michel Delacomptée – « Quand on ne maîtrise pas sa langue, on ne peut pas penser ni se penser finement, on ne peut pas comprendre finement le monde ni se comprendre soi-même. La langue est un outil infiniment subtil et puissant. Contrairement à ce qu’on imagine, le seul instinct de sa langue maternelle ne suffit pas à la manier correctement. Il faut en connaître toutes les potentialités. Une langue que vous avez bien en main, vous la menez plus loin et elle vous mène très loin. Elle permet de s’interroger plus largement et profondément« .

Le Figaro : Mais comment la maîtrise de la langue participe-t-elle de notre construction morale?
Jean-Michel Delacomptée – « Une langue qu’on manie avec dextérité, c’est la condition de la liberté. Sans cette capacité, on reste englué dans l’à peu près et le bavardage. Choisir ce mot-là et pas un autre qui lui ressemble, c’est une question de netteté et d’honnêteté. Quand on maîtrise bien sa langue, non seulement on sait se faire comprendre mais on écoute de façon plus pénétrante. Attentif au choix des mots, on entend ce que l’autre dit implicitement, on saisit les sous-entendus. On évite les malentendus. Cela permet aussi de ne pas être soumis à ceux qui savent manier la rhétorique, de ne pas être subjugué par les beaux parleurs, par des tribuns politiques par exemple« .

Le Figaro : La langue n’est-elle pas aussi un enjeu collectif?
Jean-Michel Delacomptée – « Il s’agit d’une question politique de premier plan. Quand on perd sa langue, on sombre dans la confusion. La France est aujourd’hui comme hébétée. Notre société est devenue une volière. On ne sait plus où donner de la voix. Le brouhaha obstrue la pensée. La langue s’est transformée en bruit de fond. Les téléphones, internet, la télévision: c’est une crue verbale. On se noie dans cette inflation de mots qui ne coûtent rien mais ne pèsent plus rien. Les hommes politiques se demandent comment remettre de l’ordre dans ce chaos? Repartons de la langue!
Bossuet, qui était précepteur du Grand Dauphin, lui reprochait de violer les règles de grammaire et l’avertissait qu’à confondre aujourd’hui l’ordre des mots, il confondrait demain l’ordre des choses. Pour remettre de l’ordre dans les choses en France, commençons par remettre de l’ordre dans les mots. Reprenons conscience que la langue a une logique interne et qu’elle n’est pas un répertoire de sons destinés à seulement exprimer son émotivité et sa spontanéité. Méfions-nous de cet usage instinctif de la langue qui était, notons-le, le propre des régimes fascistes« .

Le Figaro : Remettre de l’ordre dans les mots, c’est facile à dire. Comment faire?
Jean-Michel Delacomptée – « Renforcer dès la maternelle l’étude de la langue. Habituer les enfants à lire dès leur plus jeune âge en leur imposant des lectures régulières, adaptées à leur niveau bien entendu. Permettons aussi à tous les collégiens d’étudier le latin pendant au moins deux ans. Car traduire des phrases latines donne le sentiment de la langue, de sa matérialité.
On prend conscience que la langue, latine ou française, est un matériau, comme de la pâte à modeler. Faire de la version, s’approcher au plus près des mots, s’interroger sur leur ordre, donne un rapport manuel, corporel, charnel, à la langue française. On en devient fier! La langue s’incarne quand on la pétrit. Les mots et les phrases se modèlent comme des choses« .
(…)

L’analyse me semble intéressante. Je suis plus dubitatif sur le remède : le latin au collège existe depuis longtemps, et cela n’a pas empêcher, selon les dires de ce monsieur et de quelques autres, le déclin de la langue française. Quant à imposer des lectures régulière, que veut-il dire ? A l’école ? cela existe déjà. A la maison ? Bonne idée. Mais comment l’imposer aux enfants et aux parents ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s