Une collection de bandes dessinées sur les mythes grecs

collection

Cette série, publié chez Glénat est dirigé par Luc Ferry, ancien ministre de l’éducation nationale. Elle comprend pour le moment deux volumes : l’un sur le mythe de Prométhée et l’autre qui est la première partie de l’Iliade, récit prévu en trois album.

mythologie-les-dieux
Voici ce que Luc Ferry en dit lors d’un entretien au Figaro :
Pourquoi raconter La sagesse des mythes en bande dessinée?
« J’ai été très frappé de constater que les ouvrages consacrés à la mythologie grecque, mis à part ceux de Jean-Pierre Vernant, fourmillent littéralement d’erreurs. Il était nécessaire d’écrire des livres qui s’adressent à tous. La bande dessinée, 9e art, le permet. Et en même temps, il était indispensable, afin de ne pas trahir la richesse de cet héritage, de revenir aux premières matrices des mythes grecs. Elles sont toujours beaucoup plus belles que les variantes. C’est une œuvre, je n’ai pas peur de l’affirmer, de salut public. Je veux tout bonnement raconter Prométhée avec simplicité et érudition. »

En écrivant des ouvrages trop savants, ne craignez-vous pas de rebuter les lecteurs?
« Non! La mythologie grecque est au programme de l’école primaire et j’ai l’ambition d’aider les parents à aider leurs enfants à comprendre cette histoire, notre histoire. Les dix pages qui sont à la fin de la BD sont destinées aux adultes. Elles sont fouillées. L’esprit curieux découvre Apollonios de Rhodes, la bibliothèque d’Apollodore et Diodore de Sicile. Personne ne les lit aujourd’hui mais je les indique aux parents pour qu’il sache d’où ça vient. Et j’explique la signification philosophique du mythe. À titre d’exemple le mythe de Prométhée est présent constamment dans la littérature écologiste aujourd’hui. »

La scénariste et le dessinateur vous ont-ils aidé à réaliser ce projet ambitieux?
« J’ai eu une chance formidable de travailler avec des dessinateurs merveilleux. Je leur ai demandé d’adopter une philosophie, si je puis dire, qui est celle de «la ligne claire» comme l’on dit dans la BD. Je voulais aussi que les couleurs soient celles de la Grèce telle qu’on la connaît aujourd’hui. La scénariste, Clotilde Bruneau a travaillé avec soin sur les bulles. Cette transformation de mon récit en dialogue est impeccable. »

Ces bandes dessinées, riches en texte, me semblent toutefois plutôt orientées adultes. Je ne suis pas sûr qu’elles soient accessible à des sixièmes, donc.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s