Après 14 – 18 : l’école pour changer le monde

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, des pédagogues forment le projet révolutionnaire de changer le monde en faisant évoluer l’école. Le documentaire ci-dessus propose une découverte du mouvement de l’Éducation nouvelle, florissant dans les années 1920, puis balayé par le totalitarisme, mais encore vivant aujourd’hui.
Dans l’Europe traumatisée par la Première Guerre mondiale, des pédagogues désignèrent comme coupable l’école, qui avait fabriqué des soldats patriotes au lieu de citoyens. Ils voulurent donc élaborer une éducation nouvelle pour une génération d’enfants qui, espérait-on, ne feraient plus jamais la guerre. Comment les éduquer sans surveiller et punir ? Comment les aider à s’émanciper ? Rendre l’enfant heureux, c’est faire de lui un adulte meilleur, estimaient ceux qui se lancèrent dans l’aventure : Rudolf Steiner, Maria Montessori, Célestin Freinet, Alexander S. Neill, Ovide Decroly, Paul Geheeb ou Janusz Korczak et Adolphe Ferrière qui les réunit au sein de la Ligue internationale de l’éducation nouvelle.
Les écoles ainsi créées nouvelles mirent au coeur de leurs préoccupations l’autonomie, l’éducation mixte, l’apprentissage par les sens, le contact avec la nature et le sport. Mais les conceptions s’affrontaient. Fallait-il une éducation pour l’élite ou pour le plus grand nombre ? Fallait-il laisser toute liberté à l’enfant ou introduire la discipline ? Devaient-ils supprimer les programmes ?

Le documentaire est visible encore quelques jours sur le replay d’Arte.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s