Revoilà Marianne

Lors d’un meeting, lundi 29 août, le premier ministre français a déclaré : « Marianne elle a le sein nu parce qu’elle nourrit le peuple, elle n’est pas voilée parce qu’elle est libre ! C’est ça la République ! ».
Sans aller jusqu’à imaginer que Manuel Walls souhaite que toutes les femmes françaises aillent sein et tête nu et qu’elles allaitent leurs enfants, on peut s’interroger sur l’utilité d’une telle déclaration.
Mais c’est toutefois l’occasion de revenir sur la naissance de cette allégorie. Marianne, pour désigner et personnifier la République ou la France en révolution, apparaît très tôt, entre novembre 1792 et fin mars 1793 sans doute, alors que la France n’est en république que depuis le 22 septembre 1792. Marianne apparaît pour la première fois dans le Tarn, dans une chanson occitane d’un certain Guillaume Lavabre, La Garisou de Marianno (« La Guérison de Marianne ») qui se chante sur l’air des petits Savoyards (qu’on appelait aussi depuis 1789 l’air d’Il était une fillette ou d’Une petite fillette)

Canson.1JPG

« Marianne, trop attaquée d’une grosse maladie,
Etait toujours maltraitée et mourait de misère.
Le Médecin, sans la guérir, jour et nuit la faisait souffrir :
Le nouveau Pouvoir exécutif vient de lui faire prendre un vomitif
Pour lui dégager le poumon :
Marianne se trouve mieux (bis).

Un grain de liste civile est un remède fatal
Qui dans le corps retient la bile, augmente toujours le mal ;
Et les remèdes de Louis ne sont pas bons : jamais l’on ne la guérit.
Mais une once d’Égalité et deux drachmes de Liberté
Lui ont bien dégagé le poumon :
Marianne se trouve mieux (bis).

La saignée favorable qui eut lieu le dix août,
A Marianne si aimable, a fait retrouver le goût :
Le mal maudit s’enfuit vite, quand on peut retrouver l’appétit :
Un peu d’huile de Servan, un peu de sirop de Roland,
Lui ont bien dégagé le poumon :
Marianne se trouve mieux (bis).

Dillon, Kellermann, Custine ont commencé de chasser
La trop méchante vermine qui a failli l’étouffer ;
Et le dedans des intestins sera bientôt sans les vers si malins ;
Et l’élixir de Dumouriez, frotté à la plante des pieds,
Lui a bien dégagé le poumon :
Marianne se trouve mieux (bis).

Il faut une prise de Nice, deux pincées d’Émigrants,
Pour dissiper la malice de ce mal qui était si grand ;
Et soigneusement, à l’alambic, passa la soumission de Brunswick :
Le matin, au lever du lit, l’évaporation de Clairfayt
Lui a bien dégagé le poumon :
Marianne se trouve mieux (bis).

Montesquiou, bon patriote, de Marianne médecin,
Veut avec de la graisse de marmotte, totalement la guérir :
Anselme, enfin, chassa le venin, au sang bas il fit prendre un autre train ;
Alors, son corps épuré, du mauvais levain dégagé,
Marianne, en pleine guérison, de la santé sera la fleur.
Marianne se trouve mieux (bis).

dup14_courteille_001f

Pour ce qui est de sa représentation, le tableau La Vérité amène la République et l’Abondance, par Nicolas de Courteille, qui date de 1793 (musée de la Révolution française de Vizille), montre une République-Liberté qui tient un faisceau de licteur surmonté d’un bonnet phrygien, rouge. Sa tunique laisse apparaitre ses deux seins nues.
Pour la période allant de l’an II à 1804,la statisticienne Élisabeth Liris à étudié un corpus de 365 en-têtes figurant l’allégorie de Marianne. L’étude des vignettes figurant sur ces en-têtes révèle que 77% des personnages allégoriques figurés (283 sur 365) représentent la Liberté-République. Celle-ci est debout, stable ou en marche sous la Convention, puis assise, assurée sous le Directoire. Un sein dénudé ou pas, les cheveux au vent ou coiffés, elle est accompagnée d’attributs plutôt masculins tels que le bonnet phrygien, le faisceau ou la pique.

Pour en savoir beaucoup plus, je vous conseille l’article dont je me suis servi, à lire ici.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s