60/25/15 ?

Selon Michel Richard, secrétaire général adjoint du principal syndicat des personnels de direction de l’éducation nationale, le SNPDEN « 60 % des collèges mettront en œuvre la réforme sans grand enthousiasme, par devoir. Un quart l’appliquera plus volontiers car elle s’inscrit dans la continuité de leurs pratiques : la pédagogie par projet, l’interdisciplinarité… Et 15 % seront d’irréductibles villages gaulois : des collèges où les enseignants feront le service minimum. »
Je reprend cette information du blog de ma collègue, Mara Goyet.

Je ne crois pas que cette réforme règlera les problèmes de l’enseignement au collège. Elle ne me semble qu’un pansement de plus sur un organisme trop mal en point. J’aurai préféré une table rase mais je vais faire avec. Toutefois, je m’interroge à nouveau que l’on puisse être fonctionnaire et refuser d’appliquer les consignes de son ministère. Et je m’insurge d’avance, inutilement, sur le fait que les irréductibles gaulois ne seront même pas sanctionnés…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s