« Lucy in the sky » or…In a tree !

4989459_6_cbee_schema-decrivant-la-chute-de-lucy-et-les_0d68ee9efee1ecfab640151ac577a0cc
Schéma expliquant les différentes fractures découvertes

Les ossements fossiles de la célèbre australopithèque Lucy, découverts en 1974, ont été analysé pour tenter de découvrir les causes de sa mort. Elle aurait chuté d’une grande hauteur (une douzaine de mètres), subissant de nombreuses fractures avant de mourir.
Les spécialistes ont en effet découvert de nombreuses traces de fractures perimortem sur les os, qui ne portent pas de trace de guérison et ne sont pas attribuables à des coups de dents de carnivores ou à des remaniements des sédiments dans lesquels le fossile a été conservé.
Toutes ces lésions résulteraient donc d’une chute, du haut d’un arbre. Le pied droit ayant touché le sol en premier, Lucy, encore consciente, aurait étendu ses bras pour tenter, en vain, d’amortir le choc. Le cadavre aurait ensuite été piégé et préservé dans un cours d’eau en contrebas.
Les circonstances de la mort de Lucy n’avaient pas jusqu’ici vraiment suscité d’intérêt chez les scientifiques et étaient restées indéterminées. Dans le documentaire L’Odyssée de l’espèce,  Jacques Malaterre faisait se noyer Lucy alors qu’elle tentait de franchir un cours d’eau.

D’après un article du Monde.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s