Des villes plus durables mais plus inégalitaires en France ?

A l’heure où le programme de géographie demande au élèves de réfléchir « à quoi ressemblera la ville de demain ? Et comment la penser, la construire et la gérer ? » , le géographe Yves Raibaud affirme que la ville durable va accroître les inégalités entre les hommes et les femmes, en grande partie parce que les décideurs (élus, responsables des finances, de l’urbanisme, des transports, des grands travaux), sont en grande majorité des hommes.
Il s’appuie pour cela sur une étude faite sur la Communauté urbaine de Bordeaux et développe ses idées dans un article du journal du CNRS.
L’une de ses conclusions est terrible : « La promesse d’une ville durable tranquille, meilleure pour la santé, récréative, favorisant le vivre-ensemble nécessite que chacun fasse un effort pour s’y adapter. Mais, dans les faits, les nouvelles pratiques qui en découlent ressemblent comme deux gouttes d’eau à des pratiques d’hommes jeunes, libres d’obligations familiales et en bonne santé.« 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s