Pokémon Go et géographie

Toutes les communes françaises ne sont pas égales devant Pokémon Go, le jeu en réalité augmentée qui permet de chasser les petits monstres  grâce à son téléphone.
Pour jouer, l’utilisateur de Pokémon Go doit en effet régulièrement s’arrêter à des pokéstops, des emplacements qui distribuent les pokéballs nécessaires pour attraper les Pokémons. Mais ces pokéstops ne sont pas distribués de manière égalitaire sur le territoire. Il y en a beaucoup plus en ville qu’à la campagne (mais cela peut sembler logique avec une population française à près de 80% urbaine), et certaines communes en sont donc largement dépourvues. Plus gênant, les communes et quartiers pauvres en disposent souvent moins que les plus riches, au moins aux Etats – Unis.
Ces inégalités territoriales sont d’abord d’origine techniques. Elles proviennent d’un autre jeu développé par la société Niantic, Ingress. C’est est le prédécesseur de Pokémon Go : les joueurs y cherchaient des portails, le plus souvent situés à un endroit « intéressant » (statue, fresque urbaine, bâtiment historique…). Le but étant de prendre le contrôle de ces portails, pour soutenir son équipe. Mais les portails n’étaient pas choisis par Niantic : ce sont les joueurs qui, au fil des ans, ont proposé des endroits qui leur semblaient intéressants, les ont pris en photo, et ont créé la carte des portails situés partout dans le monde. Or, les localisations des pokéstops et les arènes, où l’on peut affronter d’autres joueurs,sont basées sur les portails d’Ingress, un jeu qui a attiré une population plutôt plus aisée que la moyenne, qui a donc placé les points remarquables dans son environnement.
A l’échelle de la France, il est ainsi visible que plus une zone est urbanisée et riche, plus elle est dotée en pokéstops. Que le nombre d’habitants influent sur la présence des points névralgiques du jeu, cela se comprend. Mais que Niantic n’est pas corrigé l’effet social des portiques d’Ingress est plus gênant.
Toutefois, il faut être juste : la localisation de ces portails n’était pas forcément liée à la proximité géographique des joueurs, et donc leur richesse,la notoriété du site influait aussi. Ce qui explique que les quartiers touristique des villes et les points remarquables  sont plus riches en pokéstops.

D’après un article du Monde.fr

Mais Pokémon Go a aussi un autre lien avec la géographie, résumé ci-dessous :
« Vous les avez peut-être remarqués, déambulant maladroitement dans la rue, un œil sur le téléphone, l’autre sur la route. Ils s’arrêtent parfois à un carrefour ou près d’un lieu important, reviennent sur leur pas, esquivent maladroitement. Certains les moquent, d’autres les observent, amusés. Mais dans une société où nos journées sont définies par des trajets précis et balisés (du domicile au métro, du métro au boulot et inversement le soir), les dresseurs brisent les lignes et relancent la mode de la flânerie telle que la décrivait Baudelaire il y a plus de 150 ans(…).
Pokémon Go nous fait oublier les pancartes de directions habituelles au profit d’une chasse imaginaire : les trajets deviennent moins utilitaires. Le dresseur n’optimise pas sa trajectoire comme le piéton qui suit Google Maps (avec une ligne bleue qui minimise le temps de trajet): il va en diagonales, à reculons, traverse la route et se retrouve parfois dans des quartiers qu’il ne connaît pas.
(…)
Pour attraper tous les Pokémons, il faut sortir de son environnement et en explorer de nouveaux : pour les Pokémons poissons comme Magicarpe, il faut se rapprocher des points d’eaux, pour trouver des Pokémons de type roche, la montagne est le lieu idéal… Le petit monde urbanisé, imaginé et compartimenté pour être suffisant ne suffit plus aux yeux du joueur. Il faut sortir de sa ville pour explorer les bois, traverser des ponts pour s’emparer d’arènes fictives, prendre son vélo pour couvrir plus de distances.« 

D’après un article de Slate.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s