Parce qu’il n’y a pas que les Pokémons cet été…

Constatant qu’une bonne partie de la planète était obsédée par la recherche, peu importe où, peu importe comment, de Pokémons, des militants syriens de la Revolutionary Forces of Syria Media Office (RFS) ont décidé de détourner le jeu en réalité augmentée pour rappeler que, dans la vraie réalité, des enfants meurent presque tous les jours dans leur pays.
Cette organisation installée en Turquie et soutenant l’Armée syrienne libre contre le régime de Bachar Al-Assad, a commencé, le 20 juillet, à diffuser sur les réseaux sociaux des images d’enfants syriens tenant des pancartes avec des dessins de Pokémons.
Un porte-parole du RFS dit que les enfants sont originaires de la région autour de Hama et Idlib, où les combats opposent l’ASL, le régime et les djihadistes du Front Al-Nosra. Il ne précise cependant pas quand les photos ont été prises.
« On parle ici de gamins de 7 ou 8 ans qui ne savent pas ce qu’est un Pokémon », précise un des responsables de RFS. « Ils ne meurent pas seulement dans les attaques d’Assad et de ses alliés, mais aussi de froid, en hiver, ou de chaud et de faim, en été. »
L’Unicef, qui estime que plus de huit millions d’enfants syriens ont été déplacés depuis le début de la guerre, il y a cinq ans, dit qu’un jeune Syrien sur trois n’a jamais connu la paix dans sa courte vie.
Le bilan humain de la guerre atteignait avant l’été au moins 280 000 morts, dont 79 000 civils et parmi eux au moins 12 000 enfants.

D’après un article du Monde.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s