La fin des bourses départementales pour les collégiens de Seine – Maritime

Capture d’écran 2016-07-15 à 09.40.05
Il va sans doute falloir réviser cette page du site Internet du département…

A l’occasion de l’adoption du Budget Primitif pour l’année 2016, le 2 février dernier, le conseil départemental a décidé la suppression des bourses départementales en faveur des collégiens. Cette décision a été présentée comme nécessaire par la situation financière du Département.
Ce dispositif permettait à près de 5000 familles de bénéficier, sous conditions de ressources, d’une bourse départementale, allant d’un montant de 100 à 344 euros par collégien.
« Faire de la politique, c’est faire des choix. Et celui-ci, bien qu’extrêmement difficile, nous est imposé par la situation financière du Département qui nous a contraints à faire la distinction entre ce qui entre dans le champ de nos compétences obligatoires et ce qui en relève un peu moins », explique Agnès Firmin-Le Bodo, première vice-présidente de la Seine-Maritime en charge de l’action sociale  pour justifier la suppression pure et simple de cette ligne budgétaire d’environ un million d’euros. « Cela, sans certitude que l’argent qui était directement versé aux familles était effectivement affecté à la scolarité des enfants – mais je ne veux pas entrer dans ce débat-là – et avec un coût de traitement des dossiers important », ajoute-t-elle.
La majorité de droite a fait par contre le choix de renforcer l’aide pour le paiement de la cantine. De 1 700 000 d’euros, elle passera en 2016 à 2 millions.

Le budget 2016 du département (hors budgets annexes) s’élève à 1,863 milliard d’euros, dont 464 M€ pour les dépenses d’investissement et 1,399 milliard d’euros pour les dépenses de fonctionnement.
Il présente une diminution des recettes réelles de fonctionnement (-0,52%), imputable essentiellement à la baisse des concours de l’État.
Voici comment se répartissent les 60 millions d’euros d’économie décidés :
– 13,8 M€ ont été trouvés en ajustant les prévisions budgétaires aux taux de réalisation prévisionnels,
– 16,4 M€ proviennent de recettes exceptionnelles (transfert financier avec la Métropole, fin de contentieux notamment Pont Mathilde),
– 10,2 M€ d’économie sur le train de vie de la collectivité et sur les charges liées à la baisse du prix des carburants,
– 4,6 M€ de réduction des engagements du Département dans plusieurs secteurs d’intervention,
– 15 M€ de reprise sur l’autofinancement de la collectivité.

D’après divers articles.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s