Bilan annuel et projets

Pour ma deuxième année au collège Jean Delacour, voici un bilan des cours et des expériences menées et mes projets pour l’an prochain.

Le journal du collège d’abord, dont nous avons publié cinq numéro durant cette année scolaire, entre octobre et mai. Le rythme de parution mensuel s’est avéré trop difficile à tenir pour les élèves comme pour moi, il va donc falloir changer la formule. L’idée de numéros thématiques a par contre bien plu aux journalistes comme aux lecteurs, je pense donc poursuivre ainsi  l’an prochain.

En troisième, les travaux interdisciplinaires menés avec ma collègue de français ont donné de beaux résultats, qu’il s’agisse de l’apologue sur le nazisme à la manière d’Orwell ou bien des affiches de propagande de la Seconde guerre mondiale. Ces travaux nous ont permis de tester des activités en vue d’un EPI l’an prochain.

Le niveau quatrième est sans doute celui avec lequel j’ai préféré travailler cette année. J’envisage d’adapter le travail fait en cinquième sur le chevalier imaginaire pour faire vivre le XVIIIe et le XIXe siècle aux élèves par l’intermédiaire de personnages, en reprenant notamment le travail de jeu de rôle tenté l’an dernier. Nous devrions aussi travaillé en interdisciplinarité avec le français sur le thème général de la ville, en géographie surtout. C’est sur le niveau de quatrième que l’histoire -géo devrait participer à l’aide personnalisée, avec des activités liées à la manipulation de l’outil informatique, assez étranger aux élèves.

En cinquième, les aventures du chevalier imaginaire ont permis aux élèves de bien appréhender le Moyen – Age. Je vais donc reconduire l’activité avec l’idée de faire écrire aux élèves un « roman » sur la vie de ce chevalier, en utilisant Framapad. Un autre point auquel je tiens va être de travailler l’oral avec les élèves sous la forme d’émissions de radio sur les programmes de géographie et d’éducation civique.

Concernant les compétences, la manipulation de l’application Sacoche m’a encore convaincu cette année de l’utilité de ne pas mettre de note. L’évolution de l’évaluation au brevet devrait d’ailleurs me permettre de ne plus en donner en troisième non plus.

Je vais aussi systématiser l’utilisation de l’application Plickers pour les interrogations de leçon, pour gagner du temps et rendre l’exercice ludique.

Sur les trois niveaux, je vais demander aux élèves de lire au moins un document d’histoire / géographie / éducation civique dans l’année (en puisant dans la bibliothèque de classe et le CDI) afin d’en faire un compte-rendu oral aux autres. J’aimerai aussi instituer un « quoi de neuf ? » sur l’actualité en troisième et quatrième, à un rythme hebdomadaire.

Pour terminer, le changement des programmes nous ayant fait choisir la série des manuels Nathan que je trouve très bien construits, je compte utiliser beaucoup plus les livres l’an prochain et instituer des routines de travail.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s