Le plus grand camps de réfugiés du monde va-t-il fermer ?

LC-Kenya-Dadaab_0_600_284

Le camps de Dadaab, situé au Kenya, à une centaine de kilomètres de la frontière somalienne, a été construit en 1992, au lendemain de la chute du président somalien Siyad Barré et de la guerre civile qui a suivi. Il était prévu pour 90 000 personnes mais en accueille aujourd’hui 463 000, selon le Haut-Commissariat aux Réfugiés, devenant le plus grand camp de réfugiés du monde.
Le gouvernement kényan invoque des intérêts de sécurité nationale pour motiver aujourd’hui la fermeture du camp. Il assure que c’est à Dadaab qu’ont été planifiées les attaques des islamistes somaliens chebabs contre le centre commercial Westgate à Nairobi, en 2013, et contre l’université de Garissa, en 2015.
Le problème est que la Somalie ne connait toujours pas en paix, notamment parce que des troupes kényanes y combattent les chebabs. Un million de personnes serait déplacé à l’intérieur du pays et vivrait dans des conditions précaires. Faire rentrer les 463 000 réfugiés en Somalie ne semble pas une solution acceptable.
Il est très probable que le gouvernement kenyan menace de fermer le camp également pour des motivations financières. Cette annonce intervient en effet juste après l’accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie aux sujets des réfugiés syriens. Il a montré que les Européens étaient prêts à verser quelques milliards d’euros pour qu’un pays tiers retienne des réfugiés chez lui. Le Kenya a peut-être lui aussi décidé aussi de demander de l’aide en faisant pression pour l’obtenir.

D’après un article de La Croix.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s