La France des déchets de guerre

4914516_6_ac72_dechets-de-guerre_89b4132b6fa91cf49f07f5297322315e

L’Atlas de la France toxique, publié le 4 mai par l’association Robin des bois aux Editions Arthaud propose en 36 cartes un inventaire des pollutions et des risques qui menacent l’environnement et la santé sur notre territoire.
L’ouvrage évoque notamment les pollutions dues aux trois grandes guerres qu’a connues la France (1870, 1914-1918, 1939-1945), avec les munitions non explosées (sur plus d’un milliard d’obus tirés lors de la première guerre mondiale, 25 % n’ont pas explosé) qui sont stockées dans les forêts, les champs et autres lacs, grottes et gouffres. Mais aussi les perchlorates utilisés comme propulseur et comme explosif dans les bombes et les munitions d’artillerie, qui se sont répandus dans les sols, sous-sols et eaux souterraines et refont surface.
En 2012, dans plusieurs communes du Nord et du Pas-de-Calais, des sels de perchlorate ont été découverts dans l’eau potable, à des niveaux supérieurs aux seuils réglementaires. Depuis, plus de 500 communes du nord et de l’est de la France recommandent aux femmes enceintes de ne pas boire l’eau du robinet, rappelle l’Atlas. Affectant la glande thyroïde, ces perturbateurs endocriniens retardent le développement des enfants.
Les côtes françaises ne sont pas épargnées non plus : des millions d’armes chimiques et conventionnelles ont été, après chacune des deux guerres mondiales, immergées dans l’océan. La vitesse de corrosion de ces munitions est d’environ 1 mm par an. A ce rythme, les poisons qu’elles dégagent ont le temps de contaminer la faune et la flore des fonds marins.

D’après un article du Monde.fr

One thought on “La France des déchets de guerre”

  1. Bon jour,
    Je reste perplexe sur le 1 mm par an de corrosion dans l’océan. Ce qui veut dire que depuis la dernière guerre (70 ans) cela donne 70 mm soit 7 cm. Ce qui sous entend qu’il y a déjà un certain temps que ces armes chimiques ont « évacué » leur poison.
    Max-Louis

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s