Un accord dont l’Union européenne ne sort pas grandie

L’Union européenne a conclu, vendredi 18 mars, un accord navrant avec le gouvernement turc pour tenter d’apporter une solution à la crise des migrants. A compter de dimanche 20 mars à minuit, toutes les personnes arrivées illégalement en Grèce par la Turquie, y seront renvoyés, y compris s’ils sont demandeurs d’asile.
L’accord signé entre les Européens et la Turquie repose sur le principe du « un pour un », arrêté lors d’un sommet du 7 mars. Pour chaque Syrien réadmis en Turquie, l’Europe s’engage en échange à en réinstaller un autre, du sol turc sur son territoire. Le mécanisme est censé décourager les passages illégaux en direction de la Grèce.
En échange de la réadmission de migrants, Ankara devrait percevoir une aide de trois milliards d’euros, déjà promise, afin de financer des projets et des infrastructures à destination des réfugiés. Une autre enveloppe, de trois milliards d’euros également, est envisagée pour la suite.
Mais le gain symbolique pour la Turquie repose surtout sur l’ouverture de nouvelles négociations en vue de l’adhésion du pays à l’Union européenne et des mesures sur les visas afin faciliter la circulation de leurs ressortissants sur le territoire européen.

D’après un article du Monde.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s