Décès de l’inventeur du courrier électronique

Je ne le connaissais pas, mais il a changé notre façon de communiquer. Raymond Samuel Tomlinson, considéré comme l’inventeur du courrier électronique, est mort samedi 5 mars.
Né en 1941 dans l’Etat de New York, il intégra le Rensselear Polytechnic Institute de Troy (New York), où il participa à un programme de stages proposé par le groupe informatique IBM avant d’obtenir une licence de génie électrique en 1963. Une spécialité dans laquelle il continua à se perfectionner au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Deux ans plus tard, il soutint une thèse sur le développement d’un synthétiseur vocal hybride analogique-numérique.
Il commença sa carrière professionnelle en 1967 chez Bolt, Beranek and Newman (BBN), une société de haute technologie basée à Cambridge (Massachusetts). Il participa au développement du système d’exploitation TENEX. En 1971, l’ingénieur faisait partie de l’équipe du programme ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network), qui est à l’origine du transfert de données sur Internet. Il développa notamment la première application, qui permet d’envoyer des messages d’un ordinateur à un autre en combinant deux programmes : SNDMSG et CPYNET. Pour cela, il mit au point la première adresse électronique en utilisant le fameux signe « @», qui apparaît aujourd’hui dans chacun de nos courriels.
Il n’est cependant pas l’inventeur de l’arobase, qui fut utilisé pour la première fois en 1536 par un marchand Florentin du nom de Francesco Lapi. À l’origine, le but du signe était d’indiquer un prix unitaire (par exemple, 10 articles@1,95 dollar).
Voici comment il évoquait son premier essai en 1971 : « Le premier message a été envoyé entre deux machines qui étaient littéralement côte à côte, se souvenait-il. Le seul lien physique qui les reliait [à part le sol sur lequel elles étaient posées] était l’ARPANET. Je me suis envoyé un certain nombre de messages à moi-même d’une machine à une autre. Les textes de ces messages n’étaient pas mémorisables et je les ai oubliés. Le premier message était probablement QWERTYUIOP [les lettres de la première ligne d’un clavier anglais] ou quelque chose comme cela. Lorsque j’ai estimé que le programme semblait fonctionner, j’ai envoyé un message au reste de mon groupe, expliquant comment envoyer des messages sur le réseau. La première utilisation d’un réseau de courriel annonçait sa propre existence ».

D’après un article du Monde.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s