Un livre pour la bibliothèque de classe

DSC_0517

Ce livre paru aux éditions point de vues célèbre à la fois le centenaire de la Première guerre mondiale, et le 70e anniversaire de la Libération de la Normandie.

(Deux photos du débarquement de Dieppe en 1942)

(Mise en place d’un régime totalitaire en France avec le culte du chef)

(Exemple d’acte de résistance de deux lycéens de Corneille, à Rouen)

D’une guerre à l’autre est un catalogue d’expositions ayant eu lieu à Rouen en 2014. Il est composé de 208 pages, richement illustrées par de nombreux documents des collections des Archives départementales de Seine-Maritime, mais aussi par d’autres fonds publics, comme ceux des préfectures, sous-préfectures, renseignements généraux de Rouen, de la police judiciaire, la direction départementale du travail et de la main d’œuvre et de l’office national des anciens combattants.

Merci à madame Lougani, professeur – documentaliste du collège de Mont Saint Aignan pour m’avoir fait connaître ce beau livre.

2 thoughts on “Un livre pour la bibliothèque de classe”

  1. Bonjour,
    J’ai quelques remarques, qui sont surement plus pour l’auteur du livre que pour vous. « Mise en place d’un régime totalitaire en France avec le culte du chef »… je suis un peu gêné par cette légende pour ces illustrations. Il s’agit là d’administrations et, aujourd’hui encore, le portrait du chef de l’état y est en bonne place et même obligatoire je crois. D’autant que vous publiez en dessous des « actes de résistance » faisant directement référence à Pétain : « On les aura » (cf. la nouvelle de Vercors ‘L’imprimerie de Verdun’ au sujet des résistants pétainistes).
    Je ne veux pas réhabilité Pétain, seulement, l’histoire est plus large et plus complexe qu’un programme scolaire. Parfois son prisme déforme les réalités. Qu’en pensez-vous?

  2. Bonjour,
    la légende est de mon fait et non de l’auteur du livre. Qu’est-ce qui vous gêne plus précisément. Je pense qu’il est clair que l’Etat Français a voulu instaurer un culte du chef sur le modèle fasciste (il n’y a qu’à observer les affiches de propagande qui ornent les murs de ma classe). Je suis d’accord qu’aujourd’hui encore, le portrait officiel du chef de l’Etat peut se trouver dans les administrations (à ma connaissance, seulement dans les mairies et préfectures), mais la taille me semble différente, entre autre. Le caractère dictatorial et totalitaire du régime de Vichy, avec le changement de devise notamment, ne fait pour moi aucun doute. Je suis certes obligé de ne pas faire dans la nuance en classe pour cause de temps et de maturité des élèves, mais je fais, je crois passer l’essentiel.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s