La bêtise d’un secrétaire perpétuel

L’Education nationale veut généraliser, à la rentrée 2016, les recommandations pour une orthographe révisée, formulées par le Conseil supérieur de la langue française en… 1990 !
Or, si la ministre actuelle est vivement critiquée pour cela, l’orthographe révisée est la référence des programmes scolaires du primaire parus en juin 2008, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy et le ministère de Xavier Darcos, sans que cela ait fait un quelconque débat !
L’Education nationale est tenu pour responsable de retouches et aménagements de l’orthographe par madame Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française,  défendus, en leur temps, par Maurice Druon, alors au même poste, avec l’appui unanime de ses petits camarades. Ajoutons à cela que ces rectifications sont intégrées dans la neuvième édition du dictionnaire de l’Académie française, en cours d’édition depuis 1992.

Capture d’écran 2016-02-16 à 12.08.28.jpg
Capture d’écran du site de l’académie

Rappelons que la réforme adoptée en 1990 prévoit la simplification de l’orthographe de certains mots et allège l’usage des traits d’union et des accents circonflexes.
Rappelons également qu’un secrétaire perpétuel de l’académie peut néanmoins démissionner.

Je ne suis pas favorable à cette réforme de l’orthographe mais je ne supporte pas que ces messieurs et dames de l’Académie, ce vestige archaïque si coûteux, mentent ainsi ouvertement.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s