De l’art satanique, vraiment ?

Le 6 janvier 2016, une vingtaine de sculptures de l’artiste Michel Éléftériadès ont été saisies par la police libanaise afin de déterminer si celles-ci comportent des symboles sataniques. L’artiste est en effet soupçonné d’être un adorateur du diable !

XVM9a3089ac-bde1-11e5-8da0-9d78361a1065
Là où les autorités religieuses chrétiennes du pays voient un message sataniste, l’artiste explique avoir conçu la tirelire cochon et les pièces d’or comme des symboles du capitalisme qui serait ainsi critiqué. «Mon approche de l’art est éclectique: elle est marxiste, anarchiste, ou encore paranoïaque-critique comme Salvador Dali» se défend Michel Éléftériadès.
La loi libanaise interdit le blasphème qui consiste à porter atteinte aux religions : un tribunal devra donc statuer sur le caractère blasphématoire des oeuvres en question. Cette décision absurde , n’a bien sûr presque rien à voir avec le fait que Michel Éléftériadès soit un opposant politique ayant créé en Août 2015, le « Mouvement des Dégoûtés » dont le but est de dénoncer la corruption et le dysfonctionnement d’un système politique en place depuis des décennies.

D’après un article du Figaro.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s