17 décembre 2015 : inauguration du Monument des Fraternisations

« Qui sait! Peut-être un jour, sur ce coin de l’Artois,
on élèvera un monument pour commémorer cet élan
de fraternité entre les hommes qui avaient l’horreur de la
guerre et qu’on obligeait à s’entretuer malgré leur volonté. »
Entrée du 10 décembre 1915 des Carnets de guerre de Louis Barthas.

En décembre 1915, des soldats français, anglais, allemands ont déposé les armes l’espace de quelques heures pour fêter Noël sur le territoire de la commune de Neuville-Saint-Vaast . Ensemble, fraternellement bien qu’ils ne se comprenaient pas, ils ont montré que la barbarie n’est jamais une fatalité.

Le 9 novembre 2005 sortait en salle le film Joyeux Noël de Christian Carion. L’association Noël 14, co-présidée par le cinéaste et rassemblant de nombreuses personnalités, proposa alors la création d’un lieu de mémoire dédié aux fraternisations.
Le 9 novembre 2013, Christian Carion publia une tribune dans Le Monde demandant à nouveau la création d’un monument commémorant les
fraternisations. Philippe Rapeneau, Président de la Communauté Urbaine d’Arras, prit alors contact avec lui pour réfléchir à la création du monument.
Le projet de construction du monument des fraternisations a été lancé en décembre 2013. La Communauté urbaine d’Arras devint maître d’ouvrage du projet dont le montant s’élèvait à 700 000 €. Le financement fut assuré à 50 % par le Conseil Régional et des entreprises privées participèrent à hauteur de 40 000 €. En décembre 2014, une campagne de financement participatifa été lancée sur la plateforme Ulule : 317 donateurs privés ont contribué à hauteur de 55 500 €.
Le choix du projet artistique du monument est revenu un jury composé d’élus et de techniciens de la Communauté Urbaine d’Arras, de personnalités régionales, de Christian Carion et de Christophe Rossignon.

Sensomoto-Monument-des-fraternisations-25
Le lieu du monument (plan Sensomoto)

noel14

Le monument sera inaugurer à Neuville-Saint-Vaast le 17 décembre prochain. Créé par l’artiste alsacien Gérard Collin-Thiebaut et l’Atelier paysagiste Sensomoto , il est organisé en quatre parties :

Sensomoto-Monument-des-fraternisations-08.jpg
1. Tout d’abord, une oeuvre figurative représentant six silhouettes de 1,80 mètre en verre teinté. Ces silhouettes, de différentes couleurs, représentent des soldats français, anglais et allemands en uniforme de 14-18. Trois silhouettes de soldat sont représentées debout (invitant à la rencontre). Trois autres silhouettes sont représentées assises (buvant,
discutant, partageant).

noel142

Sensomoto-Monument-des-fraternisations-10
2. Une longue allée, légèrement pentue, bordée de hautes parois en béton, évoque une tranchée. Les parois de l’allée laissent deviner des empreintes de planches.
3. Une ligne de lumière LED symbolise la ligne de front. Sous cette ligne est inscrite en quatre langues la phrase de Louis Barthas (français, allemand, anglais, néerlandais).
4. Enfin, un belvédère où des cultures paysagères de la France (alignement d’arbres), du Royaume-Uni (prairies fleuries) et de l’Allemagne (bosquets d’arbres) s’entremêlent harmonieusement et jouent de leurs couleurs aux différentes saisons.

Grâce aux QR codes, chargeables depuis Smartphone, les visiteurs pourront accéder à des contenus multimédias (images et écrits d’archives,
extraits du film Joyeux Noël…) pour bénéficier d’explications sur le contexte des fraternisations.

J’ai été très gentiment invité à l’inauguration du monument, mais ayant cours ce jour – là, il me sera malheureusement impossible de m’y rendre. Je compte cependant le visiter bientôt.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s