Un habitat collectif néolithique découvert près de Caen

plan-simplifi-630x0

Une découverte archéologique a été faite sur le terrain d’une future zone d’activités, en octobre et novembre 2015, à Saint-André-sur-Orne, près de Caen, en Normandie. Pendant plusieurs semaines, une équipe de huit archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a progressivement mis au jour les traces de bâtiments datant du néolithique tardif, entre 2800 et 2500 avant J.-C.
Les archéologues ont relevé les traces de sept bâtiments, dont un plus grand, d’une surface d’environ 150 m2, entouré d’une enceinte de 45 mètres de diamètre, sous forme de barrière. Ces bâtiments, probablement surélevés, devaient également servir d’habitat avec un étage aménagé, certainement en habitat collectif.
Les fouilles ont permis de mettre au jour les endroits où des poteaux étaient plantés, pour dessiner le pourtour des bâtiments et de l’enclos.
Des prélèvements de mobilier tels que des morceaux de poterie, des flèches bien conservées et autres silex taillés permettent d’ores et déjà aux archéologues d’imaginer qu’il s’agissait de l’habitation d’un groupe d’individus plutôt privilégiés.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s