Ils n’écriront plus

Les attentats du vendredi 13 novembre ont fait 129 morts et 352 blessés selon le dernier bilan officiel. Parmi les victimes se trouvent deux hommes dont je lisais les articles.
Matthieu Giroud était un géographe, maître de conférences en géographie à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée et collaborateur du site Metropolitiques que je lis régulièrement. Il fait malheureusement partie des victimes des terroristes, abattus au Bataclan.
Sa thèse de géographie urbaine sur les centres anciens de Grenoble et Lisbonne est consultable ici.
Autre victime de la barbarie qu’il m’arrivait de lire, le journaliste Guillaume Barreau-Decherf, fait lui aussi partie des personnes tuées au Bataclan. Il était passionné par la musique Metal pour laquelle il a réalisé des chroniques au journal Libération avant de rejoindre le magazine les Inrockuptibles. Il avait couvert le festival Hellfest 2015 pour le magazine et son dernier papier concernait le dernier album du groupe Eagle of Death Metal, qu’il est allé écouté au bataclan ce sinistre vendredi.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s