La liberté d’expression très sérieusement menacée en Turquie

ANN-TELNAES-ERDOGAN-LIBERTE-PRESSE-781x1024
Dessin de Ann Telnaes (Etats-Unis)

 

La justice turque a ordonné à Facebook d’interdire les pages dont le contenu constitue une «insulte» à l’image du prophète Mahomet et menacé d’interdire l’accès au réseau social en Turquie s’il n’obtempérait pas. Rendue dimanche soir, l’injonction du tribunal d’Ankara a été communiquée à l’autorité administrative en charge des télécommunications et aux fournisseurs d’accès.
Il y a peu, le gouvernement avait déjà bloqué momentanément l’accès aux réseaux sociaux YouTube ou Twitter pour y empêcher la diffusion d’enregistrements pirates de conversations téléphoniques mettant en cause l’actuel chef de l’Etat et son entourage dans un scandale de corruption.
Le pouvoir turc avait dans la foulée fait voter une loi facilitant le blocage administratif des sites internet mais ce texte a été censuré par la Cour constitutionnelle. Des députés du parti au pouvoir viennent cependant de déposer au Parlement un amendement à un projet de loi qui autoriserait le Premier ministre et certains ministres à fermer un site, sans décision de justice, au nom de la sécurité nationale et de la protection de la vie privée.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s