Quelle histoire pour « faire France » en quatrième ?

Dominique Borne consacre une large part de sa proposition à la Révolution française. Il oppose d’abord les actes des députés du Tiers aux Etats Généraux,frottés aux idées des Lumières à ceux du peuple. Les députés voulaient réformer la monarchie sur le modèle anglais alors que le peuple souhaitait plutôt un retour vers un âge d’or où le roi respectait les libertés et franchises des régions et des différents corps intermédiaires de la nation. Il y a selon lui une opposition entre la volonté d’un retour aux libertés anciennes (souvent visibles dans les cahiers de doléances) et celle de l’apparition de LA liberté.

1280px-Evénement_de_la_matinée_du_13_juillet_1789_a_Paris
Un exemple : La nuit du 12 au 13 juillet 1789 et presque toute la journée du 13 juillet la maison Saint-Lazare fut totalement pillée et saccagée, l’église exceptée, pour y trouver du blé que les moines entreposaient afin de spéculer selon la rumeur. Il s’agit là d’une révolte classique, liée aux crises frumentaires de l’Ancien Régime. Alors que le 14 juillet, les Parisiens qui attaque la Bastille le font en grande partie pour abattre un symbole de l’arbitraire royal, au nom de LA liberté.
Selon lui, la Révolution est ensuite la tentative de remplacer les libertés diverses garanties par les privilèges par LA liberté et l’égalité, garanties par la loi et le droit. Dominique Borne insiste aussi sur la notion d’affirmation de l’Etat durant la Révolution concomittante selon lui à la recherche d’une transcendance, perdue avec la mort du roi, dans la création du Panthéon des héros français puis dans l’ascension de Napoléon.

Sur l’ère de la révolution industrielle, Dominique Borne propose d’étudier la période 1850 – 1960 qui sont le moment de plusieurs phénomène importants pour comprendre la France : l’exode rural qui commence dans une France surtout rurale (les 3/4 de la population soit 27 millions de personnes), l’apparition de la vapeur et du charbon et les débuts de l’immigration massive et la colonisation. Il propose pour cela de passer par des études de cas (un village, une ville, une entreprise, une colonie…). Pourquoi ne pas utiliser alors les ressources locales pour impliquer encore plus les élèves ?

Tableau d'histoire CE 11 Saint-Louis rend la justice

La partie sur l’évolution politique de la France entre 1815 et 1914 serait l’occasion de montrer le rôle de l’école dans la création de l’histoire de France en revenant sur les enjeux des programmes d’histoire durant la période du second Empire, des restaurations et des seconde et troisième Républiques.

Ces propositions ne transforme pas le programme actuel de quatrième, mais elles sont ambitieuses dans les idées qu’elles véhiculent.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s