27 février 1917 : les soldats fraternisent avec les révolutionnaires russes à Petrograd

p16jqn61f714dd1s0g1o48pjv4v61
Lors de la Journée Internationale des Femmes, des milliers de femmes défilent dans les rues de Petrograd, la capitale russe, réclamant la fin de la guerre, l’augmentation des rations alimentaires, la baisse des prix et le droit de vote.

Alors que les manifestations commencées par les femmes le 23 s’étaient généralisées, un événement a fait basculer la situation dans la nuit du 26 au 27 février. Deux régiments d’élite, traumatisés d’avoir tiré sur leurs « frères ouvriers », se sont mutinés. La mutinerie se répandit en l’espace de quelques heures. Au matin du 27 février, soldats et ouvriers fraternisèrent, distribuèrent des fusils à la foule et occupèrent les points stratégiques de la capitale. Au cours de la journée, la garnison de Petrograd (environ 150 000 hommes) passa  du côté des insurgés.

Une émission de « France Info y était » sur les évènements de ces journées :

Une réponse sur « 27 février 1917 : les soldats fraternisent avec les révolutionnaires russes à Petrograd »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s