La France et la mondialisation de l’économie

04_FMN_france_2012-01

Partant de la notion de firme multinationale (FMN), définie comme un groupe ayant au moins une société en France et une autre à l’étranger, les experts de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) nous donnent une image intéressante de l’impact de la mondialisation en France.
D’une part, en France, près d’un salarié sur deux (46,5 %) du secteur marchand (hors agriculture) était en 2010 employé par une multinationale, soit 6,8 millions de personnes. Parmi elles, 1,8 million travaillaient pour une entreprise sous contrôle étranger.
D’autre part, l’étude démontre que l’industrie est « particulièrement bien insérée dans la mondialisation avec 64 % de son emploi situé dans une multinationale »comme l’écrivent les auteurs de l’étude. Les implantations étrangères en France – dominées par les Etats-Unis, devant l’Allemagne et le Royaume-Uni – sont bien plus nombreuses dans l’industrie que dans les autres secteurs et sont localisées géographiquement dans les régions du Nord-Est, dans le bassin parisien et Rhône-Alpes.
Cependant, après une forte hausse dans les années 1990 (de un million d’emplois à plus de 2 millions de salariés), l’emploi contrôlé en France par des groupes étrangers a reculé depuis une dizaine d’années.
En 2010, 2 600 groupes français contrôlaient 3 0500 filiales à l’étranger et y employaient 53 % de leurs effectifs, soit 4,6 millions de personnes. Ils y implantent aussi plutôt des filiales industrielles.
En s’intéressant aux sociétés de 50 salariés et plus, l’Insee chiffre à 20 000 le nombre d’emplois directement supprimés en France à la suite de délocalisations. La propension à délocaliser augmente avec la taille des groupes et avec leur profil international. La première destination de ces délocalisations est l’Union européenne devant l’Afrique puis la Chine et l’Inde.
En 2012, les exportations françaises ont représenté 27 % du PIB contre 20 % en 1990 et les multinationales y ont une large part. Elles réalisaient à elles seules, en 2010, 84 % des exportations françaises. Les revenus nets des investissements directs étrangers en France sont estimés eux pour 2012 à 32 milliards d’euros. C’était seulement 14 milliards en 2000.

D’après un article du Monde.fr

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s