Le problème de l'accompagnement personnalisé

De nombreux élèves du lycée protestent contre les heures d’accompagnement personnalisé sous le prétexte que « cela ne sert à rien ». Bien souvent, c’est parce qu’ils ne perçoivent pas l’objectif de la séance. Mais c’est aussi parce qu’on ne leur a pas demandé le plus souvent ce dont ils avaient besoin.

Au lycée Val de Seine,  les élèves semblent demandeurs d’heures d’étude dirigée qui leur permettraient de travailler sous le contrôle et avec l’aide d’un professeur. J’ai fait cela pendant cinq ans dans l’une des classes de seconde que j’ai encadré, avec des résultats plutôt positifs.

Si quelques séances de seconde me semble utilement consacrée au « métier de l’élève » afin de poser les bases d’un travail rigoureux et efficace, je crois qu’il faut vite en arriver à des évaluation diagnostiques afin de former des groupes de soutien disciplinaire ou non pour les élèves les plus en difficulté et de proposer des études dirigées aux autres.

Pour le niveau première, si l’on admet que les élèves ont bénéficié de ce modèle de fonctionnement, on peut proposer du soutien disciplinaire ou encore des études dirigées. Pour les meilleurs élèves on doit même pouvoir envisager des approfondissements dans l’’optique des études supérieures.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s